mardi 18 décembre 2012

Ca, c'est du stand.

Après notre flop de Poitiers, je suis repartie gaillardement à Tours, en essayant d'analyser/anticiper/remédier aux causes de notre échec... Je me suis aperçue qu'on ne voyait pas mes sculptures, parce qu'on avait toujours le plus petit stand, le plus discret, le plus poétique, bref, qu'on se fassait bouffer par les rangées de jupes à pois ! J'ai rien contre les jupes à pois mais bon... Un marché, même free, c'est la guerre.

Comme j'étais toute seule, je me suis donc lâchée, avec une pancarte, des grilles, des lumières : ça a beaucoup mieux marché. Il faut dire que l'organisation et le public étaient chouettes aussi.




Pour fêter ça, on a bu des coups avec ma copine Caro :



Sinon, la vente de Noël à la Galerie Bletterie se termine samedi prochain, après farniente !
A bientôt !



Aucun commentaire:

Publier un commentaire